Skyduino:~#
Articles
Uncategorized

Joyeux noël !

Ho Ho Ho ! Bonsoir tout le monde et joyeux Noël !

J’espère que le père Noël vous a apporté plein de cadeaux et de bonnes choses sous le sapin cette année 😉
De mon côté, j’ai été gâté. Ma pile de cartes électroniques à tester vient de prendre encore un peu plus de hauteur.

Au passage, j’ai profité de la fin de l’année pour renouveler mon stock de cartes Arduino. Je n’ai jamais assez de cartes Arduino (enfin Genuino) 🙂
J’ai aussi fait le plein de composants divers et variés pour les tutoriels Arduino que je suis en train de rédiger. Il va y avoir de quoi discuter pendant un bon moment.

En bonus, j’ai eu un cadeau absolument génial de la part d’un ami : un Steam Controller. Bien sûr, au lieu de l’utiliser normalement comme n’importe quel utilisateur lambda, je me suis empressé de faire un peu de rétro-ingénierie sur la bête. Je suis encore loin d’avoir compris et maîtrisé le fonctionnement interne du truc, mais j’arrive déjà à récupérer toutes les infos d’états des touches, boutons, joystick et autre. C’est un bon début.


L’année 2015 touche à sa fin et 2016 arrive à grands pas. Le temps passe vite … beaucoup trop vite.

Je travaille toujours sur le site Carnet du Maker, qui a bien évolué depuis la version bêta et s’approche de plus en plus d’une première version « stable/production ».
Je suis vraiment à deux doigts de la fin, il ne me reste plus que 5-6 points dans ma liste de choses à faire. J’aperçois déjà la lumière au bout du tunnel, et ce coup-ci, il n’y a pas de camion en face.

Cela va faire maintenant un an et trois mois que je travaille sur le site Carnet du Maker … On est bien loin des 6 mois du planning initial.
Je pense pouvoir dire sans me tromper que j’avais un tout petit peu sous-estimé le temps nécessaire au développement du site 🙂
Il faut voir le bon côté des choses, je suis désormais un expert en développement web Python/Django.

L’année 2015 aura donc été l’année des plannings (sur)chargés, des prises de tête administratives (vive la France, vive la paperasse !) et des contretemps.
L’année 2015 aura aussi été l’année d’une prise de conscience : être un jeune entrepreneur de moins de 25 ans en France est un vrai parcours du combattant, surtout dans le domaine des nouvelles technologies. Avec un peu de recul, je me rends compte qu’il y a une montagne de choses qui pourrait être améliorée pour permettre aux jeunes de lancer leurs start-ups. Je me rends aussi compte un peu plus chaque jour à quel point notre gouvernement ne comprend absolument rien aux nouvelles technologies et – par peur de ces mêmes technologies – préfère tuer dans l’œuf toute innovation. J’aurai tellement de choses à dire sur ce sujet qu’on pourrait en faire un livre en plusieurs volumes.


Encore une année qui se termine et une indigestion au chapon qui s’annonce pour la fin de soirée.

Joyeux Noël à toutes et à tous !

Publicités

Discussion

10 réflexions sur “Joyeux noël !

  1. You toi !!!

    Publié par Pascal Canlas | 25 décembre 2015, 19 h 51 min
  2. Bravo pour le travail et vivement que ton projet se concrétise à sa sortie.

    Publié par Gégesse | 26 décembre 2015, 11 h 22 min
  3. Bonne année !

    Je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis qu’il est plus difficile d’entreprendre dans le domaine des nouvelles technologies.
    La création d’entreprise est un chemin infiniment long et parsemé d’embûches (pour être poli), et ce dans tous les secteurs. Mais dans celui des nouvelles technologies, il y a une foultitude de dispositifs d’aide, d’incubateurs et de financements permettant de monter son projet, que tu ne trouveras pas (ou plus) dans des domaines comme l’artisanat, par exemple, qui sont moins sexy.

    Publié par Guillaume | 5 janvier 2016, 11 h 18 min
    • >> La création d’entreprise est un chemin infiniment long et parsemé d’embûches (pour être poli), et ce dans tous les secteurs.
      >> Mais dans celui des nouvelles technologies, il y a une foultitude de dispositifs d’aide, d’incubateurs et de financements permettant de monter son projet, que tu ne trouveras pas (ou plus) dans des domaines comme l’artisanat, par exemple, qui sont moins sexy.

      Les aides, les incubateurs, les financements, oui ils existent et sont plus nombreux que dans n’importe quel autre domaine (prions pour que ça dure). Je suis parfaitement d’accord.
      Ce n’était pas le sujet de l’article, ni la cible de mes critiques, je ne parle jamais de ces structures dans l’article. Le problème c’est tout le reste.

      Toutes ces petites choses qui font de la création d’entreprises un « chemin infiniment long et parsemé d’embûches » 😉
      Les aides, les conseils, les financements, pas de problème (ça dépend quand même beaucoup du projet hein), mais pour le reste bonjour la catastrophe !

      Arrêtons un instant de se voiler la face, en France on est à la traîne par rapport aux nouvelles technologies et au numérique.
      Plus le temps passe et plus on se rend compte que la France fait un blocage sur tout ce qui touche aux nouvelles technologies (mais il n’y a pas que la France, on est d’accord).

      Histoire de rendre les choses encore plus compliquées, l’informatique et les nouvelles technologies sont par définition des domaines complexes et innovants.
      Si tu ouvres une boulangerie, tout le monde sait ce que tu vas faire (ou à peu près). Si tu dis que tu veux lancer une société dans un domaine technologique, là plus personne ne comprend, même en expliquant très bêtement le truc.
      Personne n’est expert dans tous les domaines, c’est normal et parfaitement excusable. Le problème c’est que toi tu veux lancer ta société et que du coup tu te cognes très vite à un mur d’incompréhension.

      C’est cette incompréhension, accentuée par une ignorance profonde de « Mr tout le monde » en informatique qui rend la création d’entreprises si compliquées dans le domaine des nouvelles technologies.
      Il y aurait beaucoup de choses à faire pour améliorer les choses, mais quand je regarde faire les gens autour de moi, j’ai bien peur qu’il soit déjà trop tard.

      Exemple de quelques trucs sympa que j’ai vécus, en vrac :

      -> La fiche de création d’entreprises qui ne propose pas « Vente en ligne », « Vente à distance » ou même « e-commerce » comme activité (même ma conseillère au CCI – non-informaticienne – ne comprenait pas comment un truc aussi classique aujourd’hui n’était pas répertorié, alors qu’un code APE « Vente à distance par site internet » existe).
      Certes, l’informatique est un domaine tellement complexe qu’il serait impossible de faire passer tout le monde dans les formulaires d’inscription. Mais quand on vous demande ce que vous voulez faire et que personne ne sait dans quelle catégorie vous placer … ce n’est pas terrible.

      -> Le casse-tête URSSAF / RSI, quand vous dites « informatique » ça devient un bordel sans nom, un coup c’est le RSI, un coup URSSAF, un coup CIPAV, au final personne ne sait qui s’occupe de quoi. De base, c’est déjà un bordel sans nom, mais avec des produits dématérialisés, des trucs techniques, là c’est la mort.

      -> Les sites d’administrations fait en dépit du bon sens et de la sécurité. Déjà, quand ils marchent, t’es content (haaaaa, net-entreprises, mon amour). Le plus marrant c’est quand on te demande de cocher les cases qui vont bien par rapport à ton domaine d’activé. Là ça devient marrant quand tu est dans le numérique.

      -> Le site de pôle emploi, rien à voir avec le reste, mais p*tain qu’est ce qu’on rigole (ou pleur, au choix) ! Le site n’a jamais été conçu pour les entrepreneurs. Ils ont bidouillé le truc pour qu’on puisse l’utiliser en entrant des valeurs à la con dans certains champs de saisie. La déclaration de CA pour l’aide pôle emploi est l’exemple le plus « marrant » : on déclare un salaire correspond au CA, avec un nombre d’heures travaillé nul, puis on envoi un formulaire papier avec la preuve de déclaration URSSAF/RSI histoire de confirmer le truc.

      -> Le FAX, grand ami de nos administrations française. Jamais réussi à leur faire comprendre que je n’avais pas de fax, ni même de ligne fixe, juste un portable et une boite email. Que du bonheur.

      Bonus, dans mon cas, j’ai touché le trio gagnant : internet + secteur de niche (sans aucunes stats, études ou autres documents disponibles) + clients cibles ayant pour beaucoup une utilisation très anonyme (chacun fait son truc dans son coin).
      Mon étude de marché s’est conclue ainsi : « faut essayer et voir si ça marche, en l’état ce n’est pas quantifiable ».

      Publié par Skywodd | 6 janvier 2016, 12 h 43 min
  4. Bonne année également :). Et ne te laisse pas surtout pas bouffer par toutes ces tracasseries. Malheureusement c’est vrai, quel casse-tête cette histoire de RSI/CIPAV/ORGANIC, etc. Selon ce que tu fais, les taux et les caisses (de retraite entre autres) ne sont pas les mêmes. On ne pourrait pas faire simple, non ? Une seule caisse par exemple avec le même taux calculé sur le bénéfice ? Non ? Je peux clairement dire que cela décourage pas mal de personnes… En tout cas je compatis, car mon amie est passée par là.
    Sinon, en passant, je serai heureux si un jour tu rééditais l’article sur l’alim de PC transformée en alim de labo :). Pour l’instant, je vais en faire une toute simple (sans affichage de l’ampérage, qui serait un chouette plus) -> j’en ai besoin pour ma future imprimante 3D que je construis grâce au blog d’eskuel. En tout cas bravo pour ton blog, il est génial et plein d’infos !

    Publié par Laurent F. | 12 janvier 2016, 14 h 14 min
    • >> On ne pourrait pas faire simple, non ? Une seule caisse par exemple avec le même taux calculé sur le bénéfice ?

      C’est en train de ce faire d’après ce qu’on m’a dit à ma CCI. Mais pour le moment ça va pas dans le bon sens.

      >> Sinon, en passant, je serai heureux si un jour tu rééditais l’article sur l’alim de PC transformée en alim de labo :).

      Très franchement, je me pose la question de l’utilité même de ce montage.
      J’avais stoppé le projet d’origine par manque de temps/budget, mais avec du recule, le ratio budget/résultat est vraiment pas terrible.
      Si je réédite le projet sans modif ça vaut pas le coup, mais si je fais une version vraiment recherché (avec LCD graphique, limite amp/volt réglable, etc.), ça va coûter cher et ça risque de faire plus « produit » que « diy » …
      Après faut voir, peut être que je me trombe et que le projet tout bête avec une alim, quatre vis à douille et un interrupteur suffirait.

      >> Pour l’instant, je vais en faire une toute simple (sans affichage de l’ampérage, qui serait un chouette plus) -> j’en ai besoin pour ma future imprimante 3D que je construis grâce au blog d’eskuel.

      Si c’est pour une imprimante 3D, je te conseille vivement d’acheter une alimentation bloc de qualité. MeanWell est le top du top dans ce domaine.
      Avec le lit chauffant, la tête d’extrusion et l’électronique au cul d’un PC, avoir une alim bricolée c’est la dernière des choses à faire 😉

      Publié par Skywodd | 25 janvier 2016, 12 h 05 min
      • >Très franchement, je me pose la question de l’utilité même de ce montage.
        >J’avais stoppé le projet d’origine par manque de temps/budget, mais avec du recule, le ratio budget/résultat est vraiment pas terrible.

        J’y vois plusieurs avantages personnelement :
        – La réutilisation (qui n’a pas une ancienne alim qui traine quelque part ou dans la famille?)
        – Les alims neuves (entre autres les MeanWell que tu proposes) sont loin d’être données
        – La modularité : on peut, en fonction de nos besoins ou envies, réaliser une alim correspondant exactement à ce qu’on souhaite : ajout d’un affichage LCD pour afficher l’ampérage (cela faisait partie de ton projet si je ne m’abuse)
        – L’apprentissage

        En fait, si tu réédites un tel article, tu pourrai le faire en plusieurs versions : la version minimale (càd en plaçant la résistance 5 ohms 1/4W + led + interrupteur), une version intermédiaire (LCD ou potentiomètre pour le voltage), complète.

        Je suis sûr que cela intéresse pas mal de monde (je suppose que tu peux facilement le vérifier en regardant le nombre de visiteurs de ton article par rapport aux autres, ou bien ?

        >Si je réédite le projet sans modif ça vaut pas le coup, mais si je fais une version vraiment recherché (avec LCD graphique, limite amp/volt réglable, etc.), ça va coûter cher et ça risque de faire plus « produit » que « diy » …

        Au prix des composants « chinois », pas sûr que cela coûte si cher que ça.

        >Si c’est pour une imprimante 3D, je te conseille vivement d’acheter une alimentation bloc de qualité. MeanWell est le top du top dans ce domaine.
        >Avec le lit chauffant, la tête d’extrusion et l’électronique au cul d’un PC, avoir une alim bricolée c’est la dernière des choses à faire 😉

        Tu penses vraiment que cela pose un problème (sous surveillance bien sur) ? Tu penses qu’une alim 350W de PC risque de mettre le feu ? Au pire je peux en utiliser deux (une pour moteurs + extrudeur/électronique et l’autre pour le lit chauffant). Il semblerait qu’eskeul se sert d’une telle alim.

        Publié par Laurent F. | 25 janvier 2016, 15 h 25 min
      • >> J’y vois plusieurs avantages personnellement :
        >> – La réutilisation (qui n’a pas une ancienne alim qui traine quelque part ou dans la famille?)
        >> – Les alims neuves (entre autres les MeanWell que tu proposes) sont loin d’être données
        >> – La modularité : on peut, en fonction de nos besoins ou envies, réaliser une alim correspondant exactement à ce qu’on souhaite : ajout d’un affichage LCD pour afficher l’ampérage (cela faisait partie de ton projet si je ne m’abuse)
        >> – L’apprentissage

        Modularité / apprentissage, je suis d’accord.
        Prix / réutilisation, je suis beaucoup plus mitigé.

        On trouve sans trop de problème des alim MW en provenance d’Allemagne sur ebay pour moins de 50€.
        D’un point de vue fiabilité/prix, c’est beaucoup plus intéressant qu’une alim bricolée.

        Il ne faut pas oublier qu’une alim de récup a déjà pas mal d’années au compteur en général.
        Les condensateurs à l’intérieur sont souvent en fin de vie, la stabilité de la tension de sortie n’est pas géniale.
        En plus, pour des alim de puissance, les vielles alim de PC sont une catastrophe en terme d’efficacité.

        >> En fait, si tu réédites un tel article, tu pourrai le faire en plusieurs versions : la version minimale (càd en plaçant la résistance 5 ohms 1/4W + led + interrupteur), une version intermédiaire (LCD ou potentiomètre pour le voltage), complète.

        Pourquoi pas.
        Il faudra que je test sérieusement le montage avec une charge factice et un oscilloscope pour voir si avec une vieille alimentation ça marche correctement.
        A mon avis il faudra un gros condensateur en sortie pour filtrer la tension en plus de tout le reste.

        >> Je suis sûr que cela intéresse pas mal de monde (je suppose que tu peux facilement le vérifier en regardant le nombre de visiteurs de ton article par rapport aux autres, ou bien ?

        Je n’ai pas de stats par article, mais je sais que cet article, à défaut d’être le plus populaire, a été celui qui a donné lieux au plus de commentaires.

        >> Au prix des composants « chinois », pas sûr que cela coûte si cher que ça.

        Le montage d’origine m’a coûté pas loin de 80€ à l’époque. Pourtant tous les composants provenait de chine 😉
        J’aurai fait une carte maison avec des composants de qualité, j’en aurai surement eu pour aussi cher avec le bon fournisseur.

        >> Tu penses vraiment que cela pose un problème (sous surveillance bien sur) ? Tu penses qu’une alim 350W de PC risque de mettre le feu ? Au pire je peux en utiliser deux (une pour moteurs + extrudeur/électronique et l’autre pour le lit chauffant). Il semblerait qu’eskeul se sert d’une telle alim.

        Si l’alim de PC est neuve ça risque pas grand chose. Si c’est de la récup, c’est plus compliqué.
        Une imprimante 3D ça consomme des quantité de courant à en faire rougir un mosfet (littéralement).

        Ça risque pas de prendre feu (quoi que), par contre les condensateurs risque de fuir, voir d’exploser avec la charge. J’ai déjà repeint un mur à l’électrolyte, c’est irrattrapable. Ça laisse des taches impossibles à enlever et ça pu la mort pendant plusieurs jours.

        Une imprimante 3D c’est le meilleurs stress-test possible pour une alim : une grosse consommation de courant, pendant de longues heures sans repos. Ça passe ou ça casse.

        Publié par Skywodd | 25 janvier 2016, 16 h 48 min
      • >Prix / réutilisation, je suis beaucoup plus mitigé.
        En utilisant ta BOM de ton article je trouve environ 20/25 € en regardant rapidement sur ebay, sans vraiment optimiser le prix. C’est encore raisonnable je trouve 🙂

        >Je n’ai pas de stats par article
        Tu devrais 🙂 Cela te permettra de savoir ce qui intéresse plus les lecteurs.

        >Il faudra que je test sérieusement le montage avec une charge factice et un oscilloscope pour voir si avec une vieille alimentation ça marche correctement.
        Bonne idée :). Intéressé par le résultat.

        >A mon avis il faudra un gros condensateur en sortie pour filtrer la tension en plus de tout le reste.
        Euh là tu parles chinois pour moi, mais ce n’est pas grave. Pourquoi filtrer une tension (c’est pour la tension variable)? Je pense que pour la plupart des utilisant, le 3.3V/5V/12V sont suffisants.

        >Une imprimante 3D ça consomme des quantité de courant à en faire rougir un mosfet (littéralement).
        Je m’étais dis que la consommation restait raisonnable. A priori, si je comprends bien, le plus gros de la conso c’est le lit chauffant (10A). Mais une fois à température atteinte (et je crois qu’avec le PLA on peut rester à une température assez basse), la conso devrait être inférieure. Ok, il reste l’extrudeur et les moteurs… Mais je suppose que si je joue à un jeu sur PC pendant des heures, le résultat est le même > bcp de puissance demandée.

        >J’ai déjà repeint un mur à l’électrolyte, c’est irrattrapable.
        Tant que cela explose dans le boitier sans salir ma tapisserie, ça me va :).

        Publié par Laurent F. | 25 janvier 2016, 22 h 21 min
      • >> En utilisant ta BOM de ton article je trouve environ 20/25 € en regardant rapidement sur ebay, sans vraiment optimiser le prix. C’est encore raisonnable je trouve 🙂

        Je demande à voir la qualité du matos pour 25€. L’idée c’est quand même d’avoir un truc qui marche (et bien) au final 😉

        >> Tu devrais 🙂 Cela te permettra de savoir ce qui intéresse plus les lecteurs.

        C’est pas moi qui décide ce genre de chose. WordPress.com fourni des stats globales par jour/mois/année, mais pas plus.

        >> Pourquoi filtrer une tension (c’est pour la tension variable)? Je pense que pour la plupart des utilisant, le 3.3V/5V/12V sont suffisants.

        La tension en sortie d’une alimentation à découpage DOIT être filtrée. Le principe même d’une alimentation à découpage fait que la tension de sortie n’est pas lisse.

        Avec une vieille alimentation, les condensateurs internes de filtrage sont souvent pas loin d’être HS, donc filtrage derrière à ajouter sinon c’est aussi utile qu’un presse papier.

        >> Je m’étais dis que la consommation restait raisonnable. A priori, si je comprends bien, le plus gros de la conso c’est le lit chauffant (10A). Mais une fois à température atteinte (et je crois qu’avec le PLA on peut rester à une température assez basse), la conso devrait être inférieure. Ok, il reste l’extrudeur et les moteurs…

        ~10A pour le lit chauffant, ~5A pour l’extrudeur, ~1A par moteur, ça fait du monde quand tu additionnes.

        >> Mais je suppose que si je joue à un jeu sur PC pendant des heures, le résultat est le même > bcp de puissance demandée.

        25A ça revient à avoir une puissance de 240W à 12v.
        Une alim de PC récente c’est 350W minimum, ya de la marge 😉

        On en revient à ce que je disait plus haut : si l’alim est neuve/récente ya pas de soucis, si elle est ancienne c’est mort.

        >> Tant que cela explose dans le boitier sans salir ma tapisserie, ça me va 🙂

        Tu n’as jamais senti l’odeur de condo cramé 😉

        Publié par Skywodd | 26 janvier 2016, 20 h 22 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Skyduino devient Carnet du Maker

Le site Carnet du Maker remplace désormais le blog Skyduino pour tout ce qui touche à l'Arduino, l'informatique et au DIY.